BAGUES

Merci de bien mesurer votre taille avant de passer commande.

En cas de problème de taille, les retours et frais de livraison seront à votre charge.
Guide Tailles Bagues

Comment mesurer la taille de mon doigt ?

mesurer taille doigt

 

T-SHIRTS - GUIDE DES TAILLES

 

Taille Largeur Longueur
S 50 cm 69 cm
M 53 cm 72 cm
L 56 cm 74 cm
XL 58 cm 76 cm
2XL 62 cm 78 cm
3XL 64 cm 80 cm
4XL 68 cm 84 cm
5XL 72 cm 88 cm
 Tolérence 2 cm 2 cm

Njörd : Dieu Nordique du Vent et de la Mer

De toute évidence, Njörd (ou Njord) était le chef des Vanes avant de devenir un dieu Ase. Alors qu’il vivait à Vanaheim, Njörd était marié à sa propre sœur, dont le nom est inconnu, mais il est probable qu’elle fût Nerthus. Ensemble, ils eurent deux enfants : Freyr et Freya.

A l’origine, Njörd et ses enfants étaient des Vanes. Lorsque les Ases et les Vanes se sont déclaré la paix, ils ont été échangés en tant qu’otages. C’est plus tard que Njörd et ses enfants se sont vu offrir des places au sein du royaume des Ases. À ce moment, Njörd a dû abandonner sa sœur-épouse.

Njord Dieu Nordique de la Mer

Le mariage de Njörd avec la géante Skadi, fille de Thiassi, n’a duré que très peu de temps, l’ancien Vane préférant vivre au bord de la mer, alors que son épouse aimait vivre à la montagne.

Njörd, dieu de la mer et du vent

Njörd était le dieu de la mer. Il était le dieu patron des marins et des pêcheurs. Il était également associé à la bonne fortune, que les marins et les pêcheurs priaient avant de partir en mer, l’implorant d’apaiser le vent et les vagues. Il est également probable que Njörd fût un dieu de la chasse.

Dans le Vafthrudnismal, le troisième poème de l’Edda poétique, Njörd retournera à Vanaheim lorsque les dieux s’affronteront lors du Ragnarök. On ne retrouve nulle part les traces évoquant le fait que Njörd ait survécu au crépuscule des dieux. Il est également possible qu’il n’ait pas participé à la bataille ultime.

Dans son rôle de dieu de la mer, Njörd apparaît comme un précieux soutien aux hommes. Ceci contraste beaucoup avec Aegir, un géant nordique également associé à la mer. Ce dernier était considéré comme un être dangereux.

Lorsque les Vikings voyaient de grandes vagues s’approcher de leurs navires, ils craignaient que Aegir ne soit à proximité. Ils invoquaient très probablement Njörd pour combattre la force plus destructrice d’Aegir.

Par ailleurs, contrairement au dieu Vane Njörd, Aegir ne donnait pas, il prenait. On pensait qu’il écrasait cruellement les navires afin de s’approprier leur or et leurs trésors.

Tout comme Njörd, Aegir était marié avec sa propre sœur, Ran. Avec elle, il avait eu neuf filles, considérées comme les esprits des vagues. Ran était également perçue comme une force hostile de la mer, engloutissant les marins dans l’océan avec ses énormes filets de pêche.

De toute évidence, il semble que Aegir et Ran représentaient le côté dangereux et destructeur de la mer, tandis que Njörd incarnait le pouvoir nourricier des océans.

Le mariage de Njörd avec la géante Skadi

Le conte le plus populaire relatif à Njörd dans la mythologie scandinave est celui qui concerne son mariage avec la déesse Jotun, la géante Skadi.

Dans ce mythe, le père de Skadi, Thiazi, est tué par les Ases. La déesse se prépare au combat et se rend au royaume d’Asgard pour venger son père. Au lieu de lutter avec Skadi, les Ases proposent de compenser sa perte. Ils lui offrent la possibilité d’épouser l’un de leurs dieux. La seule condition à cette offre est que Skadi prenne sa décision en ne regardant que les pieds des dieux. La géante choisit ainsi la plus belle paire de pieds, pensant qu’ils appartiennent à Balder, le plus beau des dieux nordiques.

Malheureusement pour Skadi, les pieds qu’elle a choisis ne sont pas ceux de Balder, mais ceux de Njörd. Le couple, une fois marié, se languit chacun de son côté. Dieu de la mer, Njörd se lamente de ne pouvoir être près de l’eau. De son côté, Skadi se plaint de ne pas pouvoir parcourir les montagnes et chasser des animaux sauvages.

Le couple essaie de faire durer leur mariage pendant un temps, acceptant de vivre dans la maison de l’autre durant une partie de l’année. Néanmoins, Njörd supporte mal le froid et les hurlements des loups pendant son séjour à Thrymheim (la maison du tonnerre), la demeure de Skadi. Cette dernière, quant à elle, trouve insupportables le mouvement de la mer et le bruit du port de Nóatún.

C’est ainsi que, dans certains contes de la mythologie scandinave, Skadi finit par rompre avec Nóatún et retourne à Thrymheim.

Les sanctuaires en l’honneur de Njörd

Bien qu’il y ait eu peu d’histoires qui ont survécu l’ère viking concernant Njörd, il est certain que ce dernier était une divinité populaire largement vénérée par les peuples scandinaves. Ceci n’est pas surprenant, dans la mesure où les Scandinaves étaient un peuple marin, faisant du dieu des mers une divinité importante.

Illustration du Dieu Njord

Cette évidence se retrouve dans des sources écrites, indiquant que de nombreux temples et sanctuaires ont été érigés en l’honneur du dieu Njörd. Ceci explique la raison pour laquelle de nombreux lieux scandinaves, en Suède, en Norvège et en Islande, portent son nom. Il pourrait s’agir de lieux qui étaient, à l’origine, l’emplacement des temples créés en son honneur par les Vikings.

À notre époque, le mythe de Njörd revient régulièrement, comme le prouve l’exemple de l’installation Njörd, Esprit du vent, conçue par WeComeInPeace, lauréat du quatrième trophée Récyclum des Lumières Durables à l’occasion de la Fête des Lumières de Lyon. Une installation faisant apparaître 26 monolithes transparents contenant chacun de nombreuses plumes virevoltantes dans le vent, transformant l’hôtel de ville de Lyon en sanctuaire mystique.

L’importance de Njörd dans la culture scandinave

Njörd est l’une des rares divinités nordiques que l’on dit avoir survécu au Ragnarök, le crépuscule des dieux, selon l’Edda poétique. Ce dernier suggère que le dieu des mers retournera chez les Vanes au cours de la bataille finale, et qu’il survivra.

Njörd fut l’une des trois divinités (avec Freyr et Ass, probablement le nom d’Odin ou Thor) impliquées dans le serment légal islandais du XIVe siècle. Le dieu de la mer continue à être vénéré pendant les XVIIIe et XIXe siècles, dans le cadre des pratiques folkloriques norvégiennes. Ces dernières consistaient à le remercier lorsque les pêches étaient fructueuses.

L’importance du culte de Njörd en Scandinavie est également confirmée par des récits d’un chrétien converti du XIe siècle qui se décrit comme ayant abandonné la folie de Njörd au profit du Christ.

Découvrez d'autres Dieux Nordiques :

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré