Le statut des femmes Vikings

Que serait Ragnar Lothbrok sans Lagertha pour l’épauler, pas vrai ? La culture Viking est complexe et intéressante et bien que certains aspects nous soient encore inconnus, la place des femmes est centrale. Elles pouvaient occuper des postes politiques, par exemple, et la relation avec l’homme était bien différentes d’autres sociétés.


De plus, elles étaient représentées dans la mythologie nordique comme des guerrières, un indice de la perception que l’on avait d’elles. En tant que Viking accompli, trouvez, vous aussi, votre Valkyrie sur expertsenamour.fr/applications-de-rencontre.


Les différentes tâches qui lui incombaient

La femme Viking n’était pas cantonnée à l’entretien de la maison. Lorsqu’un homme était appelé en expédition, la ferme familiale devait être entretenue par elle. Cela signifiait s’occuper des récoltes et prendre soin des animaux pour assurer la survie de la famille, pendant que l’homme partait attaquer d’autres peuples. Cependant, elle se retrouvait rarement seule pour accomplir toutes ces tâches. Tous les membres du foyer mettaient la main à la pâte, peu importe leur âge ou leur sexe.


De plus, il y a un domaine qui était typiquement réservé aux femmes, celui du textile. En effet, des études archéologiques ont démontré que les femmes produisaient tout ce qui était en rapport avec le textile, tandis que les hommes se concentrait sur le travail du métal et la charpenterie.


Le mariage Viking

Le mariage Viking était plutôt traditionnel, du moins avant la cérémonie. La femme était promise à un homme par la famille comme dans de nombreuses cultures. Toutefois, une fois mariés, les conjoints « s’appartenaient mutuellement ». De plus, la réputation d’une femme était intrinsèquement liée à celle de l’homme qu’elle épousait. Les histoires de femmes en compétition les unes avec les autres pour savoir qui avait le meilleur mari étaient donc loin d’être rares.


Le divorce était également admis dans la société nordique. La demande se faisait selon des règles précises, cependant, hommes comme femmes pouvaient demander une séparation et se marier à nouveau si un mariage ne fonctionnait pas. L’homme pouvait avoir des maîtresses et les ramener dans le foyer, tandis que les femmes étaient sévèrement punies en cas d’infidélité. Néanmoins, la femme mariée conservait un pouvoir sur ces nouvelles femmes accueillies au sein du foyer et ces dernières devait lui obéir.


Une société presque égalitaire ?

Qualifié la société nordique d’égalitaire est une exagération, cependant, il est vrai que comparée aux autres cultures, la femme bénéficiait de plus de libertés et d’un statut juridique. Leur statut de guerrière est quant à lui encore sujet à débat. 


Des restes d’une guerrière auraient été retrouvés, mais certains archéologues soulèvent des problèmes liés à l’état de la sépulture qui a pu être mélangée avec d’autres restes. Ainsi, leur participation à des raids aux côtés des hommes demeure incertaines, surtout que les richesses ne leur revenaient pas et qu’elle devait surveiller la ferme lorsque le mari partait.


Cependant, les femmes nordiques restent un exemple de femmes fortes avec une position active au sein de la société.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré