Fenrir, la légende du loup géant

Fenrir est l’un des enfants de Loki et de la géante Angrboda, une descendante directe d’Ymir, le géant à l’origine de toutes choses. De cette union monstrueuse naquirent trois enfants : Fenrir, Jörmungand et Hel . Sleipnir, cheval fabuleux à huit pattes et autre enfant de Loki, deviendra par la suite la monture d’Odin. Mais ceci est une autre histoire...

Malgré leur nature monstrueuse, tous sont nés sur Asgard, le monde des Ases. Ce trio est craint, car selon une ancienne prophétie, ils seraient les principaux acteurs du Ragnarok. Plus précisément, deux des trois enfants sont les rivaux des dieux : Odin pour Fenrir et Thor pour Jörmungand. Hel fût assignée à la gestion du royaume d’Helheim, le monde des morts.

Fenrir, une progéniture monstrueuse

Odin précipita Jörmungand sur Midgard (le monde des humains) et le força à se mordre la queue assurant ainsi le calme de la mer. Enfin, Thor s’occupa de Fenrir, c'est l'histoire que nous vous racontons aujourd'hui. Fenrir n'est pas que le fils aîné de Loki, il est également le plus dangereux d'entre eux.

Au début il possédait une taille raisonnable et fût élevé normalement parmi les Ases. Mais au fil du temps, il ne cessait de grandir, devenant bientôt trop imposant et trop puissant pour être ignoré.

Sa taille colossale et sa force titanesque font de lui l’une des créatures les plus dangereuses tous mondes confondus au point que même les dieux auraient du mal à s’opposer à lui. Seul Tyr, le dieu du ciel et de la guerre juste, ose encore venir le nourrir.

Deux échecs retentissants

Face à la force grandissante du monstre, les Ases voulurent agir en essayant d’entraver l’animal. Malheureusement Fenrir ne se laissa pas faire et se libéra de tous les liens qu’on lui imposait.

Odin demanda alors aux nains de forger la chaîne la plus solide possible (Loeding) et proposa à Fenrir de se laisser attacher afin qu’il prouve sa capacité à briser ces liens. Voulant accroître sa notoriété et son prestige, il s’exécuta et, contre toutes attentes, il brisa les lourds maillons de la chaîne et se libéra sans le moindre mal.

Devant cet échec, Odin voulut renouveler l’expérience. Il ordonna aux nains de forger une nouvelle chaîne, mais en changeant les matériaux et en la rendant plus solide, en espérant cette fois voir Fenrir échouer.

Il revint alors devant le loup géant avec Dromi (la nouvelle chaîne) et lui proposa de retenter l’expérience. Le monstre eut encore plus de facilité à la briser, provoquant le désespoir des Ases.

Face à ce second échec, Odin envoya Skirnir (le messager de Freyr) au pays des elfes noirs pour leur demander de fabriquer une chaîne que personne ne pourra briser.

Le savoir-faire des elfes noirs

Skirnir se rend au Svartalaheim (le pays des elfes noirs) afin de profiter des incroyables capacités magiques et de la maîtrise inégalée des elfes pour la forge. Ils acceptèrent ce défi et se mirent au travail.

Une fois leur œuvre accomplit, ils se présentèrent devant le nain, avec un ruban de soie très fin et très souple nommé Gleipnir.

Ce dernier était certes fragile en apparence, mais était composé de six éléments magiques presque introuvables : le bruit des pas de chat, de la barbe de femme, des tendons d’ours, des racines de montagne, du souffle de poisson et de la salive d’oiseau.

Il revint donc à Asgard avec Gleipnir et le présenta à Odin en lui expliquant que ce n’est pas une blague et que ce ruban pourrait être la solution. Odin proposa donc à Fenrir de se livrer une nouvelle fois au test. En voyant ce ruban, il se dit qu'il ne tirerait aucune gloire en se libérant de si faibles entravent et suspecta une supercherie.

À force de persuasion il se laissa convaincre à une condition : que l’un des Ases place sa main dans sa gueule en gage de bonne foi et qu’en cas de tromperie, sa gigantesque mâchoire se refermerait sur la main du menteur.

Un bras contre le monde

Devant cette annonce, les dieux décidèrent de se retirer pour en discuter. Aucun d’eux ne voulut sacrifier son bras, voire plus si le monstre décide qu’une main n’est que faible compensation face à une captivité éternelle. Ils essayent donc de trouver une autre solution jusqu’au moment où Tyr se proposa.

Après une longue discussion, ils conclurent que c’est l’unique moyen d’emprisonner Fenrir et Tyr maintenu sa proposition. Ils se présentèrent donc le lendemain devant le loup et le dieu du ciel posa son bras entre ses crocs. Odin enroula Fenrir du ruban.

fenrir

Une fois attaché, il commença à se débattre. Furieux de constater que plus il bougeait, plus le lien se resserrait, il arracha le bras de Tyr qui s’empressa de reculer. Fou de rage, il jura de se venger et de dévorer ceux qui avaient osé se jouer de lui.

Il annonça que lorsque Mani (la lune) et Sol (le soleil) disparaîtront, toutes les entraves céderont et nul ne pourra se cacher de sa vengeance. Il venait d’annoncer ce que tous redoutaient, le Ragnarök.

Une apocalypse programmée

Fenrir était emprisonné, malheureusement son sombre avertissement allait inéluctablement se réaliser. En effet, ces deux enfants, nés de son aventure avec la géante Larnvidia, Sköll et Hati c’étaient déjà lancés à la poursuite des deux astres Mani et Sol. Une fois leurs proies entre ses crocs, il n’y aura plus de nuit ni de jour ce qui sonnera le glas du monde et la fin de la réalité telle que tout être vivant sur Yggdrasil la connaissait.


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré