BAGUES

Merci de bien mesurer votre taille avant de passer commande.

En cas de problème de taille, les retours et frais de livraison seront à votre charge.
Guide Tailles Bagues

Comment mesurer la taille de mon doigt ?

mesurer taille doigt

 

T-SHIRTS - GUIDE DES TAILLES

 

Taille Largeur Longueur
S 50 cm 69 cm
M 53 cm 72 cm
L 56 cm 74 cm
XL 58 cm 76 cm
2XL 62 cm 78 cm
3XL 64 cm 80 cm
4XL 68 cm 84 cm
5XL 72 cm 88 cm
 Tolérence 2 cm 2 cm

Croix celtique : signification, symbole et origine

La croix celtique, telle qu’elle est représentée dans certains pays comme l’Irlande par exemple, peut être considérée comme un des nombreux symboles vikings. Cette croix s’est développée en tant que forme religieuse et artistique à part entière au début du Moyen Âge.

C’est au cours de cette période, en effet, que l’Irlande s’est peu à peu convertie au druidisme et à d’autres religions dites « païennes », par rapport au christianisme.

Comme nous le savons, la conversion de l’Irlande n’a jamais été complètement réalisée.

En luttant pour les âmes des Irlandais, les autorités chrétiennes ont utilisé une tactique éprouvée : plutôt que de les forcer à renier leurs religions, elles les ont assimilées.

La croix celtique est une croix superposée à un cercle (et non l’inverse).

Le cercle représenterait le soleil, objet de nombreuses religions anciennes. Une représentation telle qu’on la voit sur la croix celtique est appelée un nimbe (on parle d’ailleurs de « croix nimbée »).

Bien qu’aucun écrit ne soit explicite à ce sujet, il est communément admis que la croix avec le nimbe symbolisait l’acceptation de l’ancienne religion druidique, mais également son éclipse par la nouvelle religion chrétienne, le nimbe étant situé à l’arrière de la croix.

Bien entendu, ce schéma présentait également un avantage pratique très simple à comprendre : le cercle servait à soutenir les bras horizontaux de la croix.

En réalité, les croix celtiques dépourvues de nimbe ne survivaient généralement pas longtemps.

Les intempéries et le temps, à terme, faisaient tomber les bras et la tête de ces croix.

L’art de la croix celtique

Les sculptures complexes en filigrane à la surface des croix celtiques correspondent à un style (ou plutôt un art) dit « insulaire ».

Ceci signifie littéralement qu’il s’agit d’un « art des îles ».

croix celtique pendentif

Ce style combine des motifs de l’art runique antérieur avec des tourbillons et des motifs complexes formant une mosaïque visuellement intéressante.

De ce fait, les hautes croix étaient visuellement très impressionnantes, en particulier dans un monde médiéval caractérisé par le travail à la dure, à travers lequel peu de choses étaient ornées, où il y avait peu de décorations et de beauté esthétique d’une manière générale.

Cet art insulaire se retrouve dans des manuscrits comme le Livre de Kells ou encore les Évangiles de Lindisfarne.

Ceux et celles qui étudient ces documents de près remarquent le caractère abstrait de l’art qu’ils contiennent.

Même lorsque les individus sont clairement représentés, ils ne sont pas dessinés dans un style factuel.

Les représentations ont un point commun, dans le sens où elles sont visuellement frappantes.

La croix celtique et l’influence des Vikings

Les spécialistes de l’époque viking pensent que l’épanouissement de l’art insulaire a été étouffé par les raids et les invasions vikings entre le 8e et le 10e siècle de notre ère.

Au début, les envahisseurs ont pillé, tué et se sont emparés d’esclaves.

croix celtique

Plus tard, ils sont revenus pour s’installer définitivement.

Les deux premières villes d’Irlande, à savoir Dublin et Waterford, ont d’ailleurs été fondées par les Vikings.

Ce sont eux qui ont apporté, avec eux, leur propre style décoratif et versions du christianisme.

C’est ainsi que l’ancienne forme celtique / druidique du christianisme a été supplantée.

Au début de la période médiévale, l’Irlande n’était pas un pays unifié.

Il était composé d’un ensemble de petits royaumes, souvent hostiles les uns envers les autres et souvent en guerre.

Lorsque les Vikings sont arrivés, par la côte ouest d’abord, envahissant progressivement le reste de l’île, il n’y avait aucun moyen d’organiser une force unifiée pour leur résister.

Le butin que les Vikings ont rapporté chez eux inclut de nombreux éléments d’art insulaire dont des manuscrits, des objets en métal et des tentures murales.

Malheureusement, très peu de ces objets ont survécu, les Vikings détruisant généralement ce qu’ils ne pouvaient pas emporter avec eux avant de quitter les lieux.

Tant au niveau culturel qu’économique, le développement de l’Irlande a été retardé pendant des siècles par les invasions vikings.

De nombreux bâtiments côtiers ont été abandonnés après les raids des Vikings.

En effet, il était tout simplement trop difficile d’accumuler de la richesse et espérer quelque forme de prospérité que ce soit pour voir ces féroces guerriers vikings arriver de la mer, sur leurs drakkars, pour tout prendre et tout détruire.

Ainsi, de nombreux Irlandais se sont installés à l’intérieur des terres, hors de portée des Vikings.

La croix celtique en pierre : symbole de résurrection

Lorsque les guerriers vikings arrivaient sur les côtes, il y avait peu d’espoir pour les paysans par rapport à leurs effets personnels.

Devant les combattants, il partait en fuyant, laissant tout ce qu’ils avaient derrière eux.

Suivait alors le pillage méthodique du village par les Vikings qui tuaient également ceux et celle qui n’avaient pas pu s’enfuir à temps.

croix celtique tatouage

Une fois les pilleurs partis, devant les ruines fumantes des maisons, brûlées au passage par les Vikings, le bétail disparu et les corps ensanglantés des paysans, la seule chose restée intacte dans le village était l’église en pierres.

Un bâtiment toutefois dépouillé de tout son contenu, mais à côté duquel se trouvait toujours la croix celtique.

C’est ainsi que les paysans survivants se rassemblaient autour d’elle pour prier, rassurés par sa présence.

Les croix celtiques parsèment des centaines de cimetières à travers l’Irlande et l’Écosse, ainsi qu’au pays de Galles, en Angleterre, en Europe et au-delà.

Il existe peu de symboles aussi reconnaissables que la croix celtique, l’incarnation même du christianisme celtique.

La croyance populaire veut que Saint Patrick ait introduit la croix celtique en Irlande, lors de la conversion des rois du paganisme au christianisme.

À ce sujet, les hypothèses varient.

La symbolique de la croix celtique

Si la croix celtique est certainement un symbole chrétien, elle trouve ses racines dans d’anciennes croyances païennes.

Le cercle de pierres de Calanais, sur l’île de Lewis en Écosse, est constitué d’un cercle grossier à l’intérieur duquel se trouve une croix à bras droits.

Il est possible qu’il s’agisse d’un symbole solaire appartenant au créateur du cercle de pierres, devenu ensuite une forme sacrée pour les Celtes.

croix celtique signification

Saint Patrick aurait pris cet ancien symbole du Soleil, il en aurait prolongé l’une des longueurs pour former une fusion de la croix chrétienne et du symbole du soleil, donnant ainsi naissance à la croix celtique.

De nombreux groupes de cultures différentes ont attribué des significations variées à la croix aux bras pairs à l’intérieur du cercle.

L’une des théories est celle des étapes de la journée : matin, midi, soir, minuit.

Une autre possibilité est qu’il s’agit d’un lieu de rencontre de l’énergie divine, du moi, de la nature, de la sagesse et de la divinité.

Il existe également des relations évidentes par rapport à cette croix, dont notamment celle qui unit les quatre points cardinaux (Est, Ouest, Nord, Sud) ou encore l’union entre la terre, l’air, l’eau et le feu.

Toutes ces relations peuvent être dérivées de la forme de la croix.

Les Amérindiens eux-mêmes l’utilisaient comme symbole dans leur roue de médecine.

La roue du soleil a également été appelée « croix d’Odin », un symbole de la mythologie nordique.

Il est intéressant de constater par ailleurs que les premiers chrétiens gnostiques d’Égypte ont également utilisé une forme similaire pour leur croix copte.

La forme cruciforme se situait à l’intérieur d’un cercle, un bras inférieur, puis une croix sous le cercle, semblable à un ankh.

La forme actuelle de la croix presbytérienne est également une croix celtique, dotée d’extrémités évasées au niveau de chacun des bras.

Les significations liées à la croix celtique

De nombreuses théories existent quant aux cercles de la croix celtique.

Certains affirment que le cercle représente le dieu soleil romain Invictus, d’où l’autre nom de la croix celtique : « croix de soleil ».

D’autres prétendent que le cercle représente l’auréole de Jésus-Christ.

croix celtique dessin

D’autres encore le considèrent simplement comme un vestige de ses racines païennes, en tant que symbole du soleil.

La signification de la croix celtique dans son ensemble, quant à elle, est difficile à établir, car ne se trouve pas dans la Bible.

Néanmoins, cela ne signifie pas qu’elle n’est pourtant pas porteuse d’un symbolisme spirituel.

Certains affirment que la croix celtique symbolise l’amour éternel de Dieu et l’espoir du salut.

Les prêtres presbytériens et catholiques considèrent la croix celtique comme étant spirituellement significative.

Tous deux ont tendance à se l’approprier, bien qu’aucune appartenance ne puisse être vérifiée.

Pour eux, le cercle de la croix celtique est le symbole de l’éternité.

Il souligne l’amour éternel de Dieu, démontré par le sacrifice de Jésus sur la croix pour les péchés des hommes.

Une autre signification du cercle correspond à l’espoir éternel de salut que l’on retrouve dans la crucifixion et la résurrection de Jésus-Christ.

Une forme de signification plus pragmatique veut que les anciennes croix celtiques qui se trouvent encore dans des centaines de cimetières à travers l’Irlande, l’Écosse, pays de Galles et l’Angleterre, sont un symbole de fierté nationale.

Autant d’incertitudes qui conduisent à affirmer que la signification de la croix celtique est finalement propre à chacun, selon ses convictions personnelles et ses croyances.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré